Le développement couleur

Le développement couleur

Messagepar analogic.man » Lun Nov 01, 2010 6:28 pm

Bonjour tout le monde !

Aujourd'hui, j'ai décidé que je vais me lancer dans le développement de pellicules couleur. Cela pour deux raisons, la première étant simple, c'est que je gagne du temps et des thunes. La seconde, c'est que j'ai un travail photo à remettre en décembre qui est le reportage. La contrainte est que l'on doit faire de la couleur. Comme pour l'instant, je ne suis pas satisfait de mon matériel numérique, je préfère opérer en argentique, scanner et imprimer par après.
Pour faire tout cela, j'aurai besoin de conseils. Donc si vous avez des retours d'expériences, principalement concernant le kit de développement Tetenal, ça m'intéresse fortement. Sinon, je me servirai de ce fil pour décrire mon mode opératoire et vous montrer les résultats, si ça peut intéresser et motiver certains...

A plus !
Guillaume.
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh

Re: Le développement couleur

Messagepar 35mmsousterre » Lun Nov 01, 2010 6:35 pm

Hi,
ne connais pas du tout le développement couleur mais si jamais tu persistes et que tu patientes, j'ai un processeur jobo CPE-2plus à vendre.
Mais il faudra patienter jusqu'à euh... l'année prochaine :)
Stages reportage et tirage, labo 35mmsousterre :
http://35mm-sous-terre.blogspot.com/

Galerie ...
http://www.flickr.com/photos/vinhlecao/
Avatar de l’utilisateur
35mmsousterre
 
Message(s) : 60
Inscrit(e) le : Sam Oct 02, 2010 9:25 am

Re: Le développement couleur

Messagepar analogic.man » Lun Nov 01, 2010 11:00 pm

Ben pour commencer, je vais faire ça à la Paterson au bain marie. Après, si je me sens de continuer, ça peut être sympa pour le retournement continu.
Sinon, j'ai ma réponse à ma première question : le kit à utiliser est le TETENAL Colortec© C-41 Negativ Rapid. Il contient de quoi faire un litre de chaque bain à utiliser et donc de développer entre 12 et 15 films couleurs négatifs, le tout pour le somme de 23,80€ (chez Caddy Photo). Vous faites le calcul, c'est quand même moins cher que chez vore photographe qui vous rend vos négatifs souillés ou mal développés. Je vais donc demain chez le photographe pour lui commander ce kit (s'il a). La suite au prochain épisode.
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh

Re: Le développement couleur

Messagepar alexandre » Mar Nov 02, 2010 10:57 am

J'ai hâte d'avoir tes retours car plus ça va et plus ça me fait de l'oeil vu que je travaille de plus en plus en couleur ...
Avatar de l’utilisateur
alexandre
 
Message(s) : 584
Inscrit(e) le : Ven Mars 19, 2010 10:29 pm

Re: Le développement couleur

Messagepar analogic.man » Mar Nov 02, 2010 11:05 am

Alors le conseil qu'on m'a donné pour le développement en cuve Paterson :
1) Faire couler de l'eau à 60° dans un évier, un bac, un récipient quoi.
2) On y plonge les 3 bouteilles avec le révélateur, le blanchiment de fixage et le stabilisateur.
3) Une fois le révélateur porté à 38°, on peut le mettre dans la cuve qui était aussi en bain marie pour la maintenir à température. La durée du bain serait de 3 minutes, à confirmer. Il est également possible de développer à 30° avec des temps de 10 minutes.
4) Une fois la révélatin finie, on passe aux autres bains où l'on ne doit pas être aussi pointilleux, c'est surtout le révélateur où le température importe. Bon, c'est pas non plus pour qu'il faut faire du 20°, mais c'est pas bien grave si vous êtes à 36°.

Pour ce qui est du lavage, c'est la même chose qu'en noir et blanc.
Pour l'instant, c'est que de la théorie. Je vous faire part de mes impressions et de mon processus précis une fois que j'aurai développé ma première Porta 160...
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh

Re: Le développement couleur

Messagepar analogic.man » Mar Nov 02, 2010 11:06 am

Alors le conseil qu'on m'a donné pour le développement en cuve Paterson :
1) Faire couler de l'eau à 60° dans un évier, un bac, un récipient quoi.
2) On y plonge les 3 bouteilles avec le révélateur, le blanchiment de fixage et le stabilisateur.
3) Une fois le révélateur porté à 38°, on peut le mettre dans la cuve qui était aussi en bain marie pour la maintenir à température. La durée du bain serait de 3 minutes, à confirmer. Il est également possible de développer à 30° avec des temps de 10 minutes. Durant le développement, au long des 3 bains, ils faut faire une agitation continue à l'aide de la petite tige Paterson fournie avec la cuve. Environ 1 tour par seconde.
4) Une fois la révélatin finie, on passe aux autres bains où l'on ne doit pas être aussi pointilleux, c'est surtout le révélateur où le température importe. Bon, c'est pas non plus pour qu'il faut faire du 20°, mais c'est pas bien grave si vous êtes à 36°.

Pour ce qui est du lavage, c'est la même chose qu'en noir et blanc.
Pour l'instant, c'est que de la théorie. Je vous faire part de mes impressions et de mon processus précis une fois que j'aurai développé ma première Porta 160...
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh

Re: Le développement couleur

Messagepar analogic.man » Lun Déc 13, 2010 10:54 pm

UP UP UP !!!

Mes deux premières pellicules couleurs sèchent dans ma salle de bain. Contrairement à ce que je pensais, ce n'est pas vraiment compliqué. Voici le procédé tel que je l'ai utilisé :


1) Dilution des produits (6 bouteilles) pour obtenir 3 bains : le révélateur chromogène, le blanchiment fixage et le stabilisant.

2) Une fois les pellicules dans votre cuve Paterson (et oui, la même que pour votre développement noir et blanc ! Seulement ici, vous aurez absolument besoin de la tige qui sert à tourner les spires), vous préparez votre bain marie. Le révélateur et le blanchiment doivent être monté à 38°C, avec une marge d'erreur de 0,5°C. Cela peut paraitre compliqué, mais pas du tout. En 10 minutes, vos bouteilles immergées dans votre bain marie atteignent les 38°C. Par après, je maintiens le bain marie aux alentours des 39°C pour être sûr que le produit ne refroidisse pas. Pour ce qui est du stabilisant, il peut être utilisé entre 20 et 40°C. Le petit truc pour que le bain ne refroidisse jamais : garder une bouilloire électrique à côté de vous, donc le contenu aura déjà été chauffé. En cas de chute, quelques décilitres suffisent à remonter rapidement la température générale.

3) Maintenant, on passe au développement à proprement parlé. Une fois vos bains à température, on peut lancer le chrono et verser le révélateur chromogène dans la cuve. Ce dernier doit être à 38°C, avec une marge d'erreur de 0,5°C, comme dit plus haut. La révélation dure 3min15. Elle s'allonge à partir du 4è film développé pour 1l de produit. Tout cela est expliqué dans la petite notice qui vient avec le kit. Durant les 3min15 de développement, les spires devront avoir une rotation régulière, environ un tour/seconde.

4) Ensuite, après avoir vidé votre révélateur dans une bouteille (il est réutilisable jusque 12 pellicules de sensibilité égale ou supérieure à 400 asa et 16 pellicules dont la sensibilité est inférieure à 400 asa. Par contre, il est bon de savoir que les capacités maximum des produits sont atteintes après 4 pellicules développées dans ceux-ci). Vous versez maintenant le blanchiment de fixage dans votre cuve. Même chose pour les rotations et la température, avec un temps de 4min.

5) On passe au lavage à l'eau. Il dure 3min, en changeant d'eau toutes les 30sec. La rotation doit toujours être continues et l'eau doit osciller entre 30 et 40°C.

6) Le dernier bain est le stabilisant, qui dure une minute. Il mousse beaucoup, c'est normal. Les rotations, 'est idem, la température doit osciller entre 20 et 40°C. Après cela, on peut sortir les négatifs des spires !!

(7) Cette étape-ci n'est pas obligatoire, car le stabilisant est une sorte d'agent mouillant. Mais ayant remarqué des traces de calcaire en sortant mes pellicules, j'ai fait un bain au liquide vaisselle (un agent mouillant en gros) à 30°C environ, histoire d'avoir une pellicule nickelle.



J'espère que cette explication vous aura convaincu de vous y mettre, pour vous achever, je vais tenter de poster le résultat issu du scan de négatif mercredi...
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh

Re: Le développement couleur

Messagepar analogic.man » Lun Déc 13, 2010 10:56 pm

PS : j'ai pas précisé, mais les deux pellicules qui sèchent dans ma salle de bain (une Fuji X-Tra 400 et une Porta 160NC, car on peut mélanger les sensibilités) sont parfaitement nickelles...
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh

Re: Le développement couleur

Messagepar alexandre » Mar Déc 14, 2010 10:39 am

Oh là là tu me donnes envie toi !!!!

félicitations en tout cas ! Montre nous vite le résultat ...

Quand je pense que mon travail sur les jardins partagés est en couleur exclusivement et qu'un développement seul me coute dans les 8 euros, je crois qu'il serait grand temps de passer au dév maison ...

mais ça me fait peur ... le fait de devoir être carré sur les t° me fout les chocottes ...
Avatar de l’utilisateur
alexandre
 
Message(s) : 584
Inscrit(e) le : Ven Mars 19, 2010 10:29 pm

Re: Le développement couleur

Messagepar Romu » Mar Déc 14, 2010 10:48 am

pour le dev couleur
mieux vaut prendre des cuves metaliques c'est plus stable 8-)
Avatar de l’utilisateur
Romu
 
Message(s) : 42
Inscrit(e) le : Mer Juil 28, 2010 6:44 pm
Localisation : paris

Suivant

Retour vers Le développement des films

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron