Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Messagepar 35mmsousterre » Lun Oct 04, 2010 10:07 pm

Bonjour,
Merci à denis d'avoir ouvert une rubrique tutoriels labo.
Ceux ci sont destinés à encourager les débutants en labo, en essayant d'anticiper leurs questions. en aucun cas ces tutoriels ne doivent être considérés comme des

Le séchage des films...éternelle question, que ce soit dans une sécheuse dédiée ou dans la salle de bains. Comment minimiser le risque des poussières, de curl (négatif courbé), les rayures etc...(l'archivage des films se fera dans un autre tutoriel)

Déjà, les points à savoir :
- l'émulsion est d'autant plus fragile lorsqu'elle est humide (et les poussières s'y collent)
- le séchage ne devrait jamais se faire trop rapidement (sauf avec une sécheuse adaptée en suivant bien les étapes expliquées plus bas)

Je ne m'attarderai pas pour l'instant sur le développement à proprement parler (si utile, sera fait sur un autre topic). Passons donc au lavage et à l'étendage.

1) Personnellement je ne lave pas à l'eau courante, mais en plusieurs bains stagnants (5 fois 2minutes, minimum, voire 10 fois 2mn ou 5 fois 5mn...) puisque le film doit pouvoir se gorger d'eau pour éliminer l'hyposulfite (osmose, je suppose), qui doit tomber au fond.
2) dernier bain effectué : on enleve la spire de la cuve (très important), on verse 1 goutte d'agent mouillant (dans mon cas, liquide vaisselle), on y verse de l'eau de très haut (comme pour le thé africain!) pour faire bien mousser (très important). Il ne faut pas avoir peur de toute la mousse que cela occasionnera ; c'est ce qui fera glisser les particules et le calcaire vers le bas par gravité!
3) on met la spire dans la cuve
4) on souleve deux ou trois fois dans la mousse
5) on lève la spire "d'un coup", on la sort et on la laisse reposer 2 minutes dans l'évier, le temps de trouver la pince à film et que le surplus de mousse liquide tombe
6) on étend le film. concernant la façon d'enlever le film de la spire : il me semble (c'est personnel) qu'il est beaucoup moins risqué de sortir le film de la spire SANS ouvrir la spire. Donc, en le courbant légèrement et en l'accompagnant tout en tournant la spire. Deux raisons à cela : d'une part les spires, lorsqu'on les ouvre, finissent par s'user, sans compter le risque d'intervertir des modeles différents (alors là, c'est foutu, c'est impossible à démonter). Et d'autre part, si on enleve la partie haute de la spire, le film s'enroule sur lui même sur la partie basse, ce qui fait que lorsque vous allez tirer sur le film pour l'étendre, il risque, s'il y a un grain de sable entre deux "couches" de film, de rayer tout le long...
7) si vous êtes pressé, vous pouvez tremper vos doigts dans le savon, et pincer légèrement votre film tout le long pour l'essorer...mais ça reste une pratique risquée (même si ça ne m'a jamais posé de probleme, je le fais que lorsque je suis pressé)

Votre film est étendu, avec une pince à lest en bas. Il lui reste l'étape la plus délicate...le séchage...
à savoir, de préférence dans un environnement totalement dénué de poussières. or, c'est rarement le cas. Certains font couler un peu deau dans la douche avant l'étendage, pour que l'humidité retombante aimante les poussières... à tester...
Les règles à suivre :

1) séchage naturel de préférence (sauf sécheuse, voir plus bas) : pas de ventilateur...
2) pas d'allers et venues incessants...
3) pas de "mon film est super important il faut absolument que je passe 10mn à le regarder pendant qu'il sèche...(la pire des habitudes)
4) lorsque votre film sera sec (toucher légèrement le côté émulsion, surtout en bas, il ne doit plus coller du tout), attention en le décrochant il y a toujours deux gouttes d'eau traitresses qui s'échapperont des pinces et couleront allègrement sur le bout du film...
5) pour minimiser les rayures, un fixateur tannant peut être utilisé (renforce le support du film, moyennant un lavage plus poussé car plus difficile à éliminer).

Utilisation d'une sécheuse à film (armoire avec ventilation et thermostat)

1)lancer la ventilation avant l'étendage, pour évacuer les poussières
2) éteindre la ventilation avant d'étendre.
3) procéder à l'étendage comme décrit
4) Fermer la porte, laisser le film tel quel au moins 10mn : ceci aura pour effet de laisser tranquillement le calcaire, les poussières et le savon s'écouler naturellement.
5) a ce moment là (et pas avant) vous pouvez lancer le chauffage (en dessous de 38°C) + ventilation pendant 10 minutes max, puis laisser la ventilation uniquement, jusqu'au séchage définitif.
6) ne jamais ouvrir la porte si la ventilation est allumée. jamais...puisque ça aspirerait les poussières de dehors!Toujours l'éteindre avant.
7) un séchage trop rapide, trop chaud, augmente les risques que les poussières restent sur le film, et que celui ci se courbe .

Et enfin, petits conseils pour ceux qui développent en pays chaud et sec : lors de nos développements en Afrique, les films séchaient, croyez y ou nous, en 10 minutes max...et c'est très mauvais, car les poussières n'avaient pas le temps de descendre. donc, une petite astuce : remplir un petit pulvérisateur d'eau savonnée, et pulvériser sur toute la surface du film pendant les premières minutes de séchage...

Si, pour X raison, et malgré les précautions, votre film a des taches de calcaire (visibles côté brillant) ou des poussières incrustées, voici comment procéder

1) taches de calcaire : frotter doucement le côté brillant, avec un coton très doux
2) poussières incrustées: faire tremper vos bandes de film dans de l'eau savonneuse pendant 10mn, puis, mains dans l'eau savonneuse, frotter doucement le côté brillant avec vos doigts. Etendre les bandes (le probleme c'est que cela nécessitera 2pinces par bande, pas très pratique).
Personnellement si un film est poussiéreux, je préfère ne rien faire et repiquer ensuite, car toute manipulation peut etre pire que le mal ! le deuxieme séchage sera peut etre pire que le premier!

Voilà, j'espère que ça poura aider :)
Vinh
PS: pour le clin d'oeil, mon premier labo dans la salle de bains...
Image
Stages reportage et tirage, labo 35mmsousterre :
http://35mm-sous-terre.blogspot.com/

Galerie ...
http://www.flickr.com/photos/vinhlecao/
Avatar de l’utilisateur
35mmsousterre
 
Message(s) : 60
Inscrit(e) le : Sam Oct 02, 2010 9:25 am

Re: Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Messagepar analogic.man » Mar Oct 05, 2010 9:13 pm

Si je peux ajouter mon grain de sel côté calcaire :
On m'a conseillé un jour de faire les lavages et le révélateur (va savoir pourquoi le révélateur) avec de l'eau de source ou de l'eau déminéralisée. Et en effet, malgré que j'oublie à tous les coups de faire le révélateur, tous mes bains de lavage sont faits avec de l'eau de surce, des fois avec une pointe de vinaigre dans l'avant-dernier, car c'est un excellent traitement contre le calcaire, mais ne surtout pas en mettre trop, pour éviter de faire un bain acide. Le dernier bain avec de l'agent-mouillant (ou du liquide vaisselle, c'est quand même moins cher pour le même résultat) où là par contre, je fais tout le temps le moins de mousse possible (je ne sais plus qui m'avait donné ce conseil).

Pour les poussières, je n'ai jamais de problèmes, elles ne sont jamais incrustées dans le négatif. Mais pour les gens qui ont plus de mal à gérer ça, il existe des sprays faits pour le lbo (donc en principe inoffensifs pour les films) à vaportiser dans la pièce, ce qui permet de faire tomber les poussières ambiantes.
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh

Re: Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Messagepar 35mmsousterre » Mar Oct 05, 2010 9:36 pm

oui, beaucoup de gens utilisent de l'eau déminéralisée, au moins pour les derniers bains...mais difficile à mettre en oeuvre lorsqu'on développe les dizaines de films au retour de voyage :) [pour le rév, certains fabricants le conseillent, mais c'est plutôt une question de pH]
ici, l'eau est très calcaire, mais le liquide vaisselle suffit à éviter toute trace ; les seules fois où on a noté des traces, ce fut quand nous n'avions pas laissé le film bien s'égoutter avant de lancer la sécheuse. A priori, la grande quantité de mousse n'a jamais posé de problème, tant qu'on lui laisse le temps de couler jusqu'en bas :)
à la Réunion , par exemple, malgré un processus totalement identique, j'avais des traces de calcaire car l'air était trop chaud et le savon séchait sur le film... pas génial !
pour l'agent mouillant, jamais essayé !
un jour j'avais parlé à un laborantin, qui malgré son ancienneté n'a jamais trouvé le moyen de se débarrasser de toutes traces : agent mouillant, eau déminéralisée, savon...il semble qu'il y ait des facteurs aléatoires :p

Ps: pour les poussières, idem, ça ne m'est jamais arrivé en France. en Afrique, par contre, je vous raconte pas...
d'ailleurs, même les films 120 exposés la bas et que j'ai ramenés ici (justement, pour voir si oui ou non cela minimiserait les poussières, vu que d'habitude je développe sur place), sont constellés de poussières...malgré un développement ici. Il semblerait que la poussière se soit déposée partout malgré le papier protecteur...bonjour la repique ...
Stages reportage et tirage, labo 35mmsousterre :
http://35mm-sous-terre.blogspot.com/

Galerie ...
http://www.flickr.com/photos/vinhlecao/
Avatar de l’utilisateur
35mmsousterre
 
Message(s) : 60
Inscrit(e) le : Sam Oct 02, 2010 9:25 am

Re: Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Messagepar Jeanbonbeurre » Mer Oct 06, 2010 8:48 am

Pffffiou je me régale avec tes conseils !
Avatar de l’utilisateur
Jeanbonbeurre
 
Message(s) : 292
Inscrit(e) le : Ven Mars 19, 2010 10:12 pm
Localisation : Le Snam

Re: Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Messagepar analogic.man » Jeu Oct 07, 2010 7:31 pm

Je viens de développer 2 TX avec ta technique des bains stagnants (et deux minutes d'eau courante avant), c'est nickel ! Merci encore pour tous ces conseils...
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh

Re: Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Messagepar 35mmsousterre » Jeu Oct 07, 2010 8:02 pm

analogic.man a écrit:Je viens de développer 2 TX avec ta technique des bains stagnants (et deux minutes d'eau courante avant), c'est nickel ! Merci encore pour tous ces conseils...

oui, mais en tout cas, tiens toi au moins aux 5 fois 2 minutes, voire deux fois plus si tu as le temps. et de préférence à 20°C, en dessous de 15 de toute façon rien n'est efficace (l'hyposulfite ne se dissout pas ou peu).
Là encore, ces conseils m'ont été donnés par mon patron qui bossait à Picto
attention, si tu utilises un fixateur tannant, il faut laver plus longtemps
voici la description du lavage préconisé par ilford, bon compromis entre bon lavage d'archivage et économie d'eau :

LAVAGE

Dans le cas d'un traitement en cuve à spirale,
après un fixage non tannant, la méthode suivante
de lavage est recommandée. Cette méthode est
rapide, utilise moins d'eau et donne des négatifs
d'une permanence convenant pour l'archivage.
Après fixage, remplir la cuve avec de l’eau
à une température comprise dans une fourchette
de +/- 5°C de celle du traitement et la retourner
cinq fois. Vidanger l’eau et remplir à nouveau,
retourner la cuve dix fois. Une nouvelle fois,
vidanger et remplir. Pour finir, retourner la cuve
vingt fois et vidanger l’eau.
Stages reportage et tirage, labo 35mmsousterre :
http://35mm-sous-terre.blogspot.com/

Galerie ...
http://www.flickr.com/photos/vinhlecao/
Avatar de l’utilisateur
35mmsousterre
 
Message(s) : 60
Inscrit(e) le : Sam Oct 02, 2010 9:25 am

Re: Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Messagepar 35mmsousterre » Jeu Oct 07, 2010 8:21 pm

à noter que ilford ne parle pas spécialement de durée de trempage. Je pense que l'émulsion se reposer entre chaque vidage, ne peut qu'être bénéfique (evidemment ne pas laisser tremper deux heures, notamment lorsque l'eau est à plus de 25°C).

la même technique s'emploie pour les barytés (jamais essayé) lorsqu'on n'a pas de laveuse : faire tremper les tirages (peu nombreux) en cuvette, 5mn. Vider, re remplir. Faire 12 trempages de la sorte...et la quantité de fixateur dans le papier est alors considéré comme infime.

pour ceux désirant se bricoler une laveuse, il est essentiel que l'eau se vidange par le bas, puisque les sels d'hyposulfite sont plus denses que l'eau et tombent en bas. une pompe d'aquarium ne semble pas être une mauvaise idée...
Stages reportage et tirage, labo 35mmsousterre :
http://35mm-sous-terre.blogspot.com/

Galerie ...
http://www.flickr.com/photos/vinhlecao/
Avatar de l’utilisateur
35mmsousterre
 
Message(s) : 60
Inscrit(e) le : Sam Oct 02, 2010 9:25 am

Re: Séchage de films, les étapes importantes (poussières)

Messagepar analogic.man » Jeu Oct 07, 2010 8:56 pm

Ici, en l'occurence, j'ai fait 5 x 3 minutes et un dernier de 3 minutes en comptant "l'agitation" avec du liquide vaisselle, donc, ça a été bien lavé. Pour la technique de chez Ilford, c'est ce que je faisais avant. Sinon, à l'école, on a aussi une technique, mais vachement moins écolo, c'est pourquoi je ne l'utilise jamais : 30 minutes sous un robinet, dans un lavabo, et vider la cuve toutes les 5 minutes.
Avatar de l’utilisateur
analogic.man
 
Message(s) : 1083
Inscrit(e) le : Dim Mars 21, 2010 3:52 pm
Localisation : Du côté de chez P@dh


Retour vers Tutoriels Labo (développement, tirage, ...)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron